Identité décentralisée

0
751

La protection de ses données personnelles est importante lorsqu’on surf sur internet. En mars 2014, le Parlement européen a adopté un règlement général sur la protection des données personnelles (RGPD). Il est applicable de façon obligatoire à tous les états membres depuis le 25 mai 2018.

La technologie blockchain permet de vérifier son identité tout en conservant la possession de ses données personnelles. Par exemple lors de la conférence Consensus 2018, CIVIC a mis en place un prototype permettant d’acheter une bière contre une vérification de son age via son système d’identification.

L’identité décentralisée via la blockchain est compatible avec le règlement RGPD. Les données personnelles ne sont pas conservées par un tiers. Ceci pourrait permettre d’éviter de nouveaux scandales liées à des fuites de données ou des hacks comme on a connu ces dernières années avec Facebook et Linkedin.

Néanmoins, il reste un défi de taille qui s’applique globalement à la technologie blockchain : un standard. Pour le moment, on se connecte plutôt avec nos identifiants Facebook ou Google sur des sites afin d’éviter d’enregistrer nos données sur tous les sites. Si une connexion via son identité décentralisée est possible techniquement, il reste encore du chemin à parcourir pour démocratiser cette méthode.

Actuellement, il y a une fondation qui travaille dans cette optique : Decentralized Identity Foundation. Cette fondation compte de nombreux membres dont uPort, CIVIC, Microsoft, IBM et R3.

Code source :https://github.com/decentralized-identity

En France, la startup @unik-name développe aussi une solution pour gérer facilement ses portefeuilles et applications via un identifiant unique reposant sur la technologie blockchain.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrire un commentaire
Saisir votre nom ici