L’affaire QuadrigaCX

0
440

Introduction

QuadrigaCX est une plateforme d’échange de crypto-monnaies canadienne qui a récemment défrayé la chronique avec la disparition mystérieuse de 150 millions de dollars. Au début du mois de février, l’entreprise confirme le décès de son fondateur, Gerald Cotten lors d’un voyage en Inde au mois de décembre 2018. Il serait alors le seul à disposer des accès aux fonds de la plateforme entrainant un blocage des fonds appartenants aux utilisateurs de la plus grande plateforme d’échange canadienne.

Enquête sur QuadrigaCX

Jennifer Robertson, la veuve de Gerald Cotten, a indiqué que les fonds bloqués sous forme de paper wallet se trouvaient dans un ordinateur portable aux données chiffrées appartenant à son mari. La firme Ernst & Young a découvert que les fonds n’étaient pas bloquées, car les portefeuilles virtuels de QuadrigaCX étaient vides. Ces portefeuilles auraient été vidés en avril 2018. De plus Ernst & Young affirme que QuadrigaCX aurait créé 14 faux comptes très actifs sur sa plateforme d’échange.

Théorie du complot

Les utilisateurs de QuadrigaCX rencontraient des problèmes avec leurs transactions et la banque CIBC avait gelé des dizaines de millions de dollars appartenant à Gerald Cotten. Certains internautes pensent alors que Gerald Cotten aurait simulé sa mort pour disparaitre avec l’argent, un “exit scam”.

Les théories ne manquent pas sur Reddit et Kraken offre une prime de 100 000 dollars pour celui qui trouvera où sont passés les fonds de Quadriga. De son côté, le site CoinDesk a publié le certificat de décès de Gerald Cotten.

Il y a également des soupçons sur Michael Patryn, le cofondateur de QuadrigaCX. Au cours de l’année 2018, il aurait échangé de millions de dollars de Bitcoin sur BitMEX, la question étant de savoir s’il s’agissait bien de ses propres fonds.

Analyse

La blockchain est capable de tracer les transactions et pourtant les fonds ont disparus. Il s’agit maintenant de suivre l’utilisation des portefeuilles impliqués dans cette affaire pour déterminer si QuadrigaCX était mal gérée par ses responsables, a été la cible de hackeur ou s’il s’agit d’une arnaque organisée. Internet regorge d’informations et de chercheurs talentueux, la vérité devrait éclater tôt ou tard.

Conclusion

Plus de 100 000 utilisateurs sont maintenant dans l’attente que la justice face son travail avec un faible espoir de récupérer leurs argents. On ne rappellera jamais assez qu’il ne faut pas laisser trop d’actifs sur une plateforme d’échange et qu’il faut connaitre ses clés privées.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrire un commentaire
Saisir votre nom ici